files/logo_Ed&F_portraits_transp_200.png
la branche communication




files/Clans_16/gonf5.gif
Laboratoire des Hypothèses



43°59′44″ Nord, 7°08′54″ Est. Clans.
Après 2 années de sommeil, le réveil de la base.

Journal de F.


6 juin 2014 - Médréac / Étang de Trégu, Plélan-le-Grand - 33kms
files/Karstique/FAB_FERME1_sm.JPGfiles/Karstique/COQ_GEANT_sm.JPG
Les muscles encore endoloris par l'effort d'hier, je repars pour la trentaine de kilomètres qui me sépare de Plélan-le-Grand.
L'étang est proche, je pourrai téléphoner à Ed pour m'assurer de sa présence à mon arrivée.
Au passage, je dérange la tranquillité d'une ferme autochtone où vivent, parmi leurs poules géantes, d'accueillants plélanais.

5 juin 2014 - Gefosses / Médréac - 141kms
files/Karstique/FAB_BLE2_sm.JPG
Le retard accumulé à Angoville-sur-Ay avec cette plante qui n'aurait pas dû se trouver là m'inquiète.
Je me lance dans une étape longue, ma condition physique doit me permettre d'étaler la distance. À une moyenne de 12 km/h, je pense pouvoir courir 11 ou 12 heures et atteindre la Bretagne.
files/Karstique/FAB_ABRI_BUS_sm.JPG
Une sieste d'une quarantaine de minutes dans un abri-bus me permet de récupérer à mi-chemin.


4 juin 2014 - Montgardon / Geffosses- 20kms
Ce matin, les traces de l'empoisonnement sont encore vivaces. Je cours difficilement, mais parviens à rallier Geffosses.
Je profite d'un abri de fortune près d'une maison de famille pour passer une nuit que j'espère réparatrice.


3 juin 2014 - Angoville-sur-Ay / alentours de Montgardon - 4.5kms
files/Karstique/FAB_LAURIER_300.JPG
Heureusement, la pluie est restée derrière moi. Je passe une nuit calme qui s'étire jusque tard dans la matinée, à l'ombre d'un laurier.
Connaissant les qualités excitantes de cette plante, je décide d'en mâcher quelques feuilles pour soutenir l'effort.

Erreur. Il s'agissait en fait d'un laurier rose, un Nerium Oleander, une plante extrêmement toxique. Mais que fait cette plante méditerranéenne au coeur du Cotentin?
Après quelques minutes de course, ma vue se voile.
Après des heures (des jours?) de cauchemars mêlant en des danses obscènes Ed, débraillé, à de lascifs Kraken, je me réveille en plein champ.
Des crampes agitent encore mon estomac blessé. Je décide de dormir là.


2 juin 2014 - Cherbourg /Angoville-sur-Ay - 44kms
files/Karstique/FAB_FLEXIONS_sm.jpgfiles/Karstique/FAB_POMPES_sm.jpg
Les moments de test à Trégu approchent, je quitte Cherbourg à pied pour 200 à 300 kilomètres à travers champs. Ces tests en eau profonde appellent une condition physique irréprochable.
Minimum de matériel: un sac, un bonnet, un pull, une boussole, mon téléphone.
Le soleil ne tarde pas à éclairer les chemins du Nord Cotentin.
Arrêt du côté d'Angoville-sur-Ay, selon mon GPS. Repos.
Visites so far: 9/29432